Carte Bateau - Examen et permis de bateau en ligne
Examen et permis de bateau en ligne
Agréé par Transports CanadaAgréé par Transports Canada
My Profile Previous Search Close

Consommation de cannabis en bateau

Tout comme l’alcool, la consommation de cannabis est un facteur de risque non négligeable lors de la navigation de plaisance. Avec l’entrée en vigueur récente de la Loi sur le cannabis, la prudence est de mise.

cannabis - pot navigation de plaisance

Quels sont les effets de la consommation de cannabis en bateau?

La conduite d’une embarcation de plaisance sous influence s’accompagne d’effets comportementaux et physiologiques qui apparaissent dans les 10 minutes suivant la consommation et peuvent persister entre 3 et 5 heures. Parmi ces effets néfastes pour la navigation, on retrouve:

  • une diminution de l’attention et la concentration;
  • une augmentation du temps de réaction;
  • un suivi de la trajectoire moins constant;
  • une réduction de la coordination motrice;
  • une altération du jugement et de la mémoire;
  • une augmentation de l’hypothermie.

Pour votre sécurité, celle de vos passagers et des autres embarcations que vous rencontrerez, Cartebateau.com vous recommande de ne pas naviguer sous influence de toute drogue ou alcool.

Quelles sont les conséquences si on se fait prendre sous l’effet du cannabis?

Conduire un bateau après avoir consommé du cannabis est considéré comme une conduite avec facultés affaiblies, tout comme c’est le cas en voiture. De lourdes sanctions s’appliqueront aux contrevenants. Il est toutefois encore incertain sur la manière dont la loi sera appliquée pour chaque province. Le Fédéral prévoit un taux limite de 5 nanogrammes dans le sang.

Au Québec, une sanction sera appliquée dès la présence de cannabis dans le sang puisque c’est tolérance zéro.

En Ontario, en Colombie-Britannique et en Alberta, il est interdit de consommer du cannabis (fumée, vapotage, produits comestibles) dans un bateau en marche, ou qui risque d’être mis en marche.

En Ontario, il est permis d’en consommer dans les bateaux utilisés en tant qu’habitation qui répondent à certains critères (qui, par exemple, sont équipés en permanence de couchettes et d’une cuisine, et sont au mouillage ou amarrés).

Débutez votre étude maintenant