Choc hypothermique

hypothermie

Pourquoi l'eau froide coupe-t-elle le souffle?

Lorsque vous entrez dans l'eau très froide, avez-vous remarqué que vous aviez immédiatement le souffle coupé?  C'est parce que votre corps se contracte avec l'eau très froide et c’est ce qu'on appelle le choc hypothermique.

Quelle est la différence entre l'hypothermie et le choc hypothermique?

L'hypothermie qui est un abaissement progressif de la chaleur corporel,

Le choc hypothermique, lui, est une réaction instantanée et très violente du corps face à l’agression du froid.

Le choc hypothermique est la première étape de l’immersion soudaine et imprévue dans une eau dont la température est de 15°C ou moins et survient lors de la première minute de l’exposition, mais qui paraissent une éternité.

Comment réagit notre corps face au choc hypothermique?

Des spasmes musculaires ainsi que de l’hyperventilation peuvent être ressentis chez la personne et le pouls ainsi que la tension artérielle risquent d’augmenter.

Pire encore, il est possible de s’étouffer en avalant de l’eau, subir une crise cardiaque ou un accident cérébrovasculaire.

Même un bon nageur peut succomber aux effets du choc hypothermique. L’eau froide peut paralyser les muscles instantanément.

Il est souvent impossible de respirer et très vite la panique s’installe.

Le choc hypothermique peut mener à une noyade s'il n’est pas contrôlée.

Le choc hypothermique cause sans doute plus de décès que l’hypothermie. Les eaux généralement froides du Canada sont particulièrement dangereuses lorsqu’on s’y retrouve immergé sans avertissement. 

Le port du vêtement de flottaison avant l’immersion est alors essentiel pour rester à flot puisqu'en raison des changements physiologiques qui affectent le corps, il sera presque impossible d’attraper un VFI, et encore moins de l’enfiler.

 

Comment doit-on réagir dans une situation de choc hypothermique?

Les personnes en état de choc hypothermique doivent tenter de ne pas paniquer et de maîtriser leur respiration.

Si cela vous arrive sur un plan d’eau, flottez sur le dos, ce qui dégage les voies respiratoires et évite d’avaler de l’eau. Évidemment le port du VFI fait toute la différence.